La colposcopie

La colposcopie est un examen gynécologique complémentaire qui est effectué lorsque le frottis de contrôle présente des anomalies du col de l’utérus. Elle ne remplace pas le dépistage par frottis.

Ces anomalies ne sont pas nécessairement graves. Il s’agit le plus souvent de dysplasies cervicales qui disparaissent spontanément mais celles-ci peuvent persister ou s’aggraver si elles ne sont pas traitées (évolution vers un cancer du col de l’utérus).

Ces dysplasies ne sont pas visibles à l’œil nu et seule une colposcopie permet de les visualiser.

Qu’est-ce qu’une colposcopie ?

La colposcopie (du grec ancien kolpos : "cavité, utérus, vagin" et skopos "regarder") est un examen qui consiste à regarder le col de l’utérus grâce à un colposcope (loupe binoculaire), à travers le vagin pour réaliser une analyse approfondie.

La colposcopie peut être pratiquée à n’importe quel moment du cycle, mais de préférence en-dehors de tout saignement.

Cet examen est pratiqué par le gynécologue, soit dans le cabinet médical soit en policlinique, secteur ambulatoire. Il s’agit d’un examen indolore, qui dure entre 5 et 10 minutes. Il peut néanmoins, chez certaines femmes, provoquer un certain inconfort.

colposcopie

La colposcopie est notamment indiquée en cas de : 

  • Frottis anormal (dans la plupart des cas)
  • Suivi après un traitement du col
  • Infection

En pratique, comment se déroule la colposcopie ?

La patiente s’installe sur la table en position gynécologique.

Comme pour la réalisation d’un frottis vaginal, le gynécologue met en place un spéculum.

Il applique deux solutions réactives sur le col afin de visualiser correctement les lésions éventuelles. Le gynécologue examine ensuite, grâce au colposcope, la surface du col de l’utérus et du vagin.

En cas de détection de zones anormales, le gynécologue réalise une ou plusieurs biopsies ciblées.

A noter : « Qui dit biopsie ne veut pas dire cancer ! ».

Il s’agit de prélever, grâce à une petite pince, quelques fragments de tissus de la partie suspecte du col qui sont ensuite directement envoyés au laboratoire d’anatomo-pathologie pour analyse. Ces prélèvements de tissus sont, en général, peu douloureux mais peuvent provoquer un léger saignement.

Les résultats sont obtenus après environ 15 jours. Ils sont envoyés chez le médecin qui contacte la patiente pour l’informer des suites éventuelles.

Après la colposcopie :

  • Un saignement vaginal léger peut perdurer pendant 3 à 7 jours (en cas de biopsie)
  • Les pertes peuvent être de différentes couleurs (suite aux différentes solutions utilisées)
  • On peut noter la présence d’une légère odeur (suite aux différentes solutions utilisées)

Précautions à prendre après la colposcopie :

  • Utilisation d’une serviette hygiénique ou d’un tampon après l’examen
  • Retour aux activités quotidiennes directement après l’examen
  • Rapport sexuel autorisé 24 heures après l’examen

Si des saignements vaginaux importants ou des pertes malodorantes venaient à apparaître, consultez sans tarder votre gynécologue ou présentez-vous à la clinique.

 



Retour à la page précédente